Archive pour novembre, 2015

Angkor plus de temples au Cambodge !

Compte tenu du temps limité qu’il nous est imparti avant notre grand retour en France nous ne resterons qu’une quinzaine de jour au Cambodge. Une fois la frontière traversé nous allons directement à Siem Reap. Cette ville dont le nom ne parle à personne est en faite le point d’ancrage principale pour visiter les Majestueux temples d’Angkor.

C’est après avoir changé 2 fois de bus que nous arrivons de nuit et sous la pluie dans cette ville.

Nous dénicherons une sympathique auberge un peu écarté du centre . Il nous faut maintenant apprivoiser la monnaie locale. La gymnastique est plus ardue qu’a l’accoutumée. En plus de la conversion systématique qu’il nous faut intégrer, ici deux monnaies sont à l’œuvre. Le dollar américain et les Riels cambodgien , le tout à convertir en euros par la suite. Un vrai casse tête chinois… ou peut être cambodgien. Pour vous citez un exemple: Nous payons un plat en dollars et le serveur nous rend la monnaie quasi systématiquement en Dollar et en Riel, donc tu restes 5 bonnes minutes a compter et convertir le tout, afin de t’assurer qu’il ta bien rendu la monnaie juste.

angkor paint

Une fois avoir pris la température du pays nous décidons d’aller à la découverte des temples. Il y a plusieurs formule qui chacune ont un certain prix…. Nous visiterons la cité sur plusieurs jours ce qui perénisera le trou entamé dans le porte monnaie. Pour commencer nous décidons de nous faire guider par un tuk tuk a travers les temples . Heure de départ :5H 30 du matin pour cerner le soleil dès son réveil. Apparemment nous ne sommes loin d’être les seuls à avoir eu cette idée. Le temps est nuageux et nous n’aurons pas la lumière attendu, cela dit le moment reste magique. On se plonge volontiers dans les dessins animés de notre enfance du livre de la jungle et des temples du roi Louis.

Le premier site d’Angkor est le lieu le plus populaire, et l’on sait pourquoi. C’est pharaonique, si l’ont peut dire ! Déjà, nous ne sommes que sur le premier site et l’œuvre édifiée y est gargantuesque. Le lieu est entouré de douves, bien différentes de celle dont nous sommes familier dans nos chateaux. Celles ci ont davantage l’allure et la taille de lacs. Bref vous l’aurez compris, ici, on passe dans la cour des grands.

Pour vous donner une petite idée, la cité Angkor s’étend sur des dizaines de kilomètres de circonférence. Elle était peuplée de près d’1 million d’habitants, tandis qu’a la même période de l’histoire, Londres se contentait de 50 000 habitants…. je vous laisse imaginer l’animation qui y régnait.

Nous continuons donc notre visite. Dans certain temple la nature a repris du galons et ses droits par dessus le marché. De grands arbres aux lianes prolifiques émergent au cœur des bâtiments forçant la pierre a se déchiqueter. Les animaux aussi sont de la partie, singes, oiseaux et serpents y ont aussi pris domicile. Ces dans ces lieux mythiques que fut tourné des films a gros budget que vous connaissez peut être. Ce qui ont aimé l’héroïne sexy Lara Croft dans Tom Raider se verront nostalgique du décor qui fait écho a quelques scènes filmé ici ; Il en est de même pour l’excellent réalisateur Jean Jacques Annaud, qui dirige son projecteur sur de 2 Tigres vivant dans la jungle. le film de son nom Les 2 frères est aussi un exemple où l’on reconnaît les décors d’ Angkor.

angkor 2 paint

Il est assez fastidieux de décrire notre visite plus en détails, les photos parlerons d’elles mêmes.

Après 7 heures de visite sans pause, notre chauffeur nous propose de rentrer ce que nous acceptons avec joie. Nous sommes lessivé et ne voulons pas finir écœuré par la visite de temples en enfilade. Nous retournerons aux temples dans les jours prochains à vélo profitant du célèbre coucher de soleil.

PHOTOS ANGKOR et FILMS

Les PHOTOS des TEMPLES ANGKOR

Nous avons changé d’hébergement le premier étant très confortable mais pas dans notre budget. Notre nouveau hébergement est familiale avec ses 6 chambres, on s’y sent très bien.Nous restons souvent la journée dans notre petit quartier. Le soir, nous allons nous prendre un bain de foule dans les rues de Pub Street. Ce n’est pas forcément agréable mais nous avons plusieurs fois dérivé dans quelques bars sympathiques. Ici tout coûte plus cher qu’ailleurs et cela fait déjà 6 jours que nous y sommes. Nous devons quitter les lieux.

Notre choix se porte vers la mer à Kep petite ville où la spécialité est la dégustation de crabes bleue au poivre de Kampot. Nous prendrons littéralement racine ici pendant 4 jours où il n’y a rien a faire…

kep paint

Photos KEP et FILMS 1

PHOTOS KEP ET ENVIRONS

La ville est très étendu et en une journée vous avez fait le tour des occupations . Pourquoi sommes nous rester 4 jours là bas Me direz vous ??? Et bien je ne sais pas. Finalement nous avions besoins de calme et de plages.Le lieu est mignon et propice à la détente. D’un point vu culinaire, nous avons aussi pu nous délecter de fruits de mers à chaque repas pour une somme très raisonnable. Le dernier jours, alors que nous avions louer une moto pour la journée, nous découvrons Kampot célèbre pour son poivre fruité. Séduit par cette charmante ville aux allures débonnaire nous décidons d’ y faire un stop quelques jours. Ici beaucoup d’expatriés français s’y sont installés et on les comprends ! La ville est traversée par une rivière où quelques bungalows et paillotes la bordent. Les infrastructures touristiques se fondent dans le paysages sans prendre des airs trop extravagantes et c’est tant mieux.

Dernière destination avant de rejoindre la Thailande où nous passerons environs un mois.

Publié dans:08 - Cambodge |on 18 novembre, 2015 |1 Commentaire »

IL est L’or, L’or de tout révéler !!!!!!!!!

En préambule nous commençons par vous exprimer toute notre gratitude pour votre dérision dans vos messages et commentaires publics ou privés qui nous ont fait rire aux éclats !

Nous avouons aussi avoir pris un petit plaisir à susciter l’envie et les remarques que vous avez émises pour découvrir le mystère !

Donc il y a 2 gagnants et seulement 3 personnes qui ont décelé le VRAI mystère !

Je nomme en première position : PIERROT GRAND VAINQUEUR (par son commentaire sur le blog) suivi de Marine sur le blog qui encore une fois a su taper en plein dans le mille.

Adeline (sur ton com sur Fb) tu a été 3ème a quelques heures près avec Marine mais tu avait aussi résolu l’affaire en cours !  Félicitations a vous !!

Je me doute qu’ a cet instant beaucoup iront voir les commentaires pour y déceler parmi les nombreuses propositions de Pierrot le vrai du faux !

Donc Non, nous ne savons toujours pas qui a tué Pamela Rose (j’imagine que la déception se lit sur certains visages, et nous les comprenons!)

De plus,malheureusement, nous n’avons pas trouvé  l’opportunité d’ouvrir une crêperie bretonne, ou de convaincre tout les asiatiques que le riz est un plat passé de mode et qu’il faudrait sans tarder instaurer le kouing amann en plat national! ( ça viendra peut être !)

Et pour finir et satisfaire les plus curieux , je bois toujours de l’alcool local et vais même en boîte de nuit donc l’idée du polichinelle, de la portée, de la clef etc n’est pas encore d’actualité enfin qui sait….

Il est temps de vous affranchir. De vous de libérer de ce suspens :

NOUS RENTRONS 20 JOURS POUR LES FETES !!!!!!! C’est pas la Vie ça ?!!

Le nouveau jour férié est donc le 17 décembre à 22h à Paris Charles De Gaulle ! Nous repartirons ensuite pour l’INDE !

C’est avec un stylo type marqueur rouge ou un pinceau trempé dans de la gouache qu’il faut inscrire cette date sur vos agendas !

Pour vous faciliter la tâche de ce qui nous ferait extrêmement plaisir nous avons fait une liste :

Évidemment tout tourne, vous vous en doutez ,autour la chose la plus merveilleuse que nous avons en France j’ai nommé la BOUFFE et le VIN !

Donc c’est en bavant comme deux bulldogs devant un steak frais, que nous avons élaborer cette liste :

  1. Une Tartiflette avec pas un reblochon coupé en 2 au dessus , mais bien deux : un coupé en morceaux au milieu des pommes de terre et le 2 ème coupé en 2 au dessus.

  2. Une quiche lorraine

  3. l’incontournable raclette d’hiver qu’on appréciera plutôt 2 fois qu’une ! Hi hi

  4. un sandwich jambon beurre salé et une fine tranche de comté

  5. toast chèvre chaud avec une pointe de miel

  6. un poulet rôti piqué à l’ail et des pommes de terre noisette, on accepte les haricots vert( un peu de verdure ne nous fera pas de mal ! )

  7. un magret de canard rosé.

  8. des pâtes carbonnara faite après une longue tournée dans les bars.

  9. Un plateau de fromage énoorme pour s ’assurer que le comté est toujours mon fromage préféré (Coline)

  10. le tout arosé de VIN rouge, blanc, pétillant bref du vin

Voilà après avoir engloutis tout ça, nous serons sûrement obligé de réservé non pas une place chacun dans l’avion pour l’Inde mais sûrement 2 places chacun !!!!!excédent de gras oblige !

Nous allons donc profiter du Cambodge et des temples puis de la Thaïlande avant notre retour dans le froid de décembre ! Nous sommes heureux de revenir pour les fêtes, de revoir nos familles et nos amis !

Ce sera une excellente pause afin de repartir frais comme des gardons pour la découverte de l’Inde. Pays qui a fini par susciter un grand intérêt pour tous les deux !

Merci encore mille fois d’avoir participer au jeu et à ce suspens, en tout cas nous avons bien rit !!!!!

Nous vous embrassons vite et à très vite

Les Vagabonds !

Publié dans:Non classé |on 11 novembre, 2015 |4 Commentaires »

Au Laos (prononcer La-O), il y a aussi un bas

Je pense savoir que vous attendez une certaine nouvelle, et bien il faudra attendre encore 2 jours ! Pour patienter, voici notre dernier article sur la suite de notre parcours au Laos. Surtout, continuez de nous faire rire avec vos propositions. N’oubliez pas 2 cadeaux en jeu !

 

 

Fini pour nous les aventures dans les lieux au Laos « Made for teenager ». Nous nous dirigeons vers le sud du pays. Ici, il n’est par rare se ne trouver que des locaux. La piste des australiens venant au Laos s’arrête à Ventiane, après avoir passés plusieurs jours à Vang Vien.

 

 

PAKSE

Lien Photo 1 : PAKSE

Lien Photo 2 : PAKSE

En ce qui nous concerne, nous arrivons dans la ville de Paksé… à 6h du matin ! Et oui, c’est cela les sleeping bus, on essaye de dormir pendant le trajet, mais parfois l’heure d’arrivée n’est pas très adaptée.

Photo de Sandrine et Florine dans le sleeping bus

20151023_192231_HDR

En fait, après réflexion, la température est beaucoup plus agréable à 6h qu’à midi, nous le découvrirons à nos dépends. Comptez un bon 25° vers 6h, puis un 35-40° sur les coups de 13h… Nous suerons sur place à l’ombre, en regardant passer la rivière. Nos amis voyageurs ne sont pas en reste, surtout lorsque nous irons visiter le marché.

Susnommé, le plus grand marché du Laos… il est vrai que c’est grand. Nous nous perdions 3 fois car en groupe, c’est pas pas facile. En comparaison, nous étions un peu comme Astérix, Obélix et Assurancetourix dans une pyramide (mais que viennent faire les pyramides ici ? Pardon, je me suis trompé de pays).

Bref, de toutes les choses qui nous aurons les plus surprises (régime de banane pour 1 euro, vente de grenouille vivante, des grillons grillés), nous découvrirons leur célèbre soupe de poisson et surtout, leur méthode de préparation. C’est pas très compliqué : Prendre des poissons, de préférence passé de date de consommation. Mettre ceux ci dans une grande marmite ou cuve. Ajouter des épices de toutes sorte et remplir d’eau pour que toutes les pièces soient immergées. Attendre plusieurs jours si nécessaire que tout soit décomposé. Il est ainsi aisé de voir, pour chaque cuve, le stade de décomposition. De cela dépendra le goût de la sauce… bon appétit.

Paksé n’est qu’un camp de base pour nous. Notre véritable destination est le plateau des Bolovens.

 

 

Plateau des Bolovens

Lien Photo 1 : Plateau des Bolovens

Lien Photo 2 : Plateau des Bolovens

Pour notre petit séjour dans cette région reculée, nous louons des scooters ! Ici, c’est très simple. Même si tu n’as jamais conduis, quidam te laissera partir ! Qu’importe, armé d’une carte avec les « hot spots », nous partons tous les six.

Cyprien, Tiphaine, Coline, Mathieu, Sandrine et Florine

20151025_084644_HDR

Nous sommes en route pour 3 jours de scooter à travers la jungle laossienne. D’aucun penserai, « Ouhawou, dans la jungle ! » en fait, le plus dur est de réussir à ne pas se perdre en se suivant… nous nous en sommes rendu compte après 30 minutes, lorsque Cyprien, n’est plus avec nous ! La première fois que je suis parti en vacances avec des amis, nous nous étions dit : « Nous avons le droit à 20% de perte » (tout le monde était revenu cette fois là), et par chance, ici également ! Cyprien n’avait juste pas vu que nous nous étions arrêté sur le bord de la route !

Les attractions dans le plateau sont les artisanats locaux ainsi que les chutes d’eau. Nous refusant d’acheter une machette sur le bord de la route, nous boirons du café laossien, qui dégusté chaud ou froid ne laisse personne indifférent. Nous espérons que vous aurez un jour l’occasion de découvrir ces saveurs car cela change votre conception du café (à essayer également : le café Vietnamien).

En nous enfonçons petit à petit dans des routes qui ressemblent de plus en plus à des chemins, nous découvrirons notre première cascade ! Juste 80m de haut ! Et le plus magique, c’est qu’il n’y a pas de barrière pour nous empêchez de tomber. Du coup c’est allonger que nous nous dirigeons vers le bord, non sans éprouver quelques sueurs froides.

Photo du haut de la chute d’eau

20151025_152641_HDR

Nous nous attardons dans ce décors ahurissant, mais point trop. A 16h, le barrage situé en amont à l’habitude d’être ouvert et de libérer l’eau retenue en amont… La journée se finissant à 18h avec le couché du soleil, nous trouverons refuge dans le village de Tad Lo (litérralement : la chute de Lo) où la rivière continue sa descente. Ici, la douche est au bord de la cascade. Les enfants trouvent ici un terrain de jeux à la hauteur de leur attente lorsque nous les verrons réaliser des backflips en sautant dans l’eau.

Au lendemain de cette journée riche en paysage, c’est sur la route que notre temps se passera. Aujourd’hui plus de 6h de scooter prévu… si l’on ne crève pas ! Nous trouverons sur notre route plusieurs chutes d’eau plus ou moins grande, ainsi que Philippe, notre camarade de frontière qui poursuit son chemin au même rythme que nous.

Parfois, nous croisons un village avec ses baraquements sur l’accotement, souvent il n’y à que la jungle… Après 4h de route, fini le macadam. Le chemin de terre s’en suivra pour rejoindre un endroit nommé « les dix chutes d’eau ». Nous découvrons rapidement que certains demeurent quelque peu frileux sur cette route. Alternant entre poussière dans les yeux et cassis (nommé « nid de veau » par Coline), la piste nous met à rude épreuve. Mais c’est sans bobo que nous arrivons dans la place !

Il nous est impossible de les voir d’en haut ! Seule solution : descendre vers la rivière. La région sort à peine de la saison des pluies et tous les chemins ressemblent à une patinoire de boue. Notre sentier n’en est pas exclu ! C’est en désescaladant que nous arriverons à trouver notre havre… une seule chute d’eau ! Et oui, pour voir les autres, il faut remonter puis redescendre d’un autre côté ! RAHHH trop la rage ! Mais ici, comme dans le reste du Laos, la journée se termine avec le soleil… Il nous faudra revenir le lendemain pour finir d’explorer et ce sera dans la nuit, sur un chemin chaotique et quelque peu désorienté que nous trouverons notre logis (Petite pensée pour Tiphaine qui s’en est bien sortie). Le village est tellement reculé, qu’il nous faudra trois tentatives pour trouver une bonne âme qui veuille nous servir à diner !

Au lendemain, troisième et dernière journée (pour les fesses également), nous revenons à nos dix chutes d’eau. Tous ? Non, Philippe à usé de son frein avant sur la piste… Plus de peur que de mal, mais ça valait le coup de mettre un petit commentaire et une photo.

Photo de Philippe « l’écorché »

20151027_092930_HDR

La douche de l’année. C’est ainsi que nous dénommerons la chute d’eau n°5.

DSC02031

Imaginez vous dans un brouillard dense, dans lequel les rayons du soleil font apparaître un arc en ciel complet autour de vous (du coup est ce un rond en ciel ?). Les gouttes d’eau projetées de la cascade inonde la vallée de son humidité. A peine avons nous posé les pieds sur l’herbe que ceux ci sont comme mis dans une rivière, le vent généré par la chute nous fais sentir comme sur la jetée d’un port le jour d’une tempête sans le goût du sel. En l’espace de 4 secondes passées dans ce nuage, je sens déjà les gouttes d’eau perlées le long du dos vers l’entre cuisse !

Pour plus de sensation et déjà trempés jusqu’à la moëlle, nous nous dirigeons vers l’arrière de la chute d’eau avec Cyprien ! Le bruit devient assourdissant, les rafales de l’eau nous font vaciller sur les rochers entourés de mousse.

Dégoulinant des cheveux aux pieds, nous rebroussons chemin. Par chance, nous n’aurons subit aucun dommage électronique dans cette épreuve mais nos chaussures mettrons plusieurs jours avant de sécher complètement !

Notre photo devant la chute d’eau

DSC02039

Sans d’autres encombres, nous retournons à Paksé après 380km, zéro roue crevée, une seule chute, 45 piqures de moustique, sept coup de soleil, et découvrons une ville préparée pour la fête annuelle ! Courses de bateaux, jetée de lampion au dessus du Mékong, concert… vive le karma !

 

 

4000 iles

Lien Photos 1 : 4000 iles

Lien Photos 2 : 4000 îles

Photos de nos hamacs face au Mékong

20151029_165314_HDR-2

Non, ce n’est pas que la chanson de Fauve, mais également un petit paradis sur terre. A la frontière avec le Cambodge, les 4000 iles, représentées majoritairement par l’île de Don Det et Don Khon, ont connue leur heure de prospérité sous le régime colonial. La France voulait établir le Mékong comme voie d’accès majeure pour alimenter l’ensemble du sud est asiatique. Cependant, les différentes cascade qui font obstacle doivent être contournés. Ainsi, un système de transbordement a été inventé pour permettre au marchandise de traverser par les terres les cascades situées au sud des iles. Les vestiges persistent et donne à ces îles leur aspect historique.

Autre cet aspect, nous découvrirons surtout un calme et une douceur de vivre remarquable. Notre auberge logées sur pilotis face à la rivière nous laisse apprécier les couleurs du lever et coucher de soleil. Ici, pas de voiture, uniquement quelques scooters et pirogue à moteur. Il est difficile d’imaginer ces délices. Sur des couchettes à la romaine, nous passons nos journées à déguster des jus de fruit saveur d’Asie, des plats aromatisé au lait de coco et curry, des parties de dés 10000, les copains pour rigoler, des boules de pétanque pour les nostalgiques, des tours de vélo pour visiter…

Nous avons ici retrouvé Christophe et Johanna que nous avons rencontré une première fois à Yangshuo en Chine lors de notre séjour volontaire. De plus, notre compatriote frontalier Philippe ainsi que la kayakiste Tabata et Maxime passent leur temps avec nous.

Sujet à ces tracas quotidien (lol), nous n’oublions pas nos vraies contraintes : le temps. Notre visa expire, nous devons quitter le pays ! Au revoir Laos, Bonjour Cambodge.

M

Publié dans:07 - Laos |on 9 novembre, 2015 |2 Commentaires »

GRANDE NOUVELLE !

Bonjour à vous tous chers lecteurs,

En ce jour merveilleux, le temps se fige pour surprendre  ! En effet, nous avons une grande Nouvelle à vous annoncer…

Et oui le voyage c’est une combinaison d’imprévus et de bouleversements. En même temps c’est dans ce type de vagabondage que nous nous imaginions évoluer.

Ce qui nous amène à vous annoncer LE dit IMPREVU qui nous anime !

Pour tout vous dire, nous hésitions à en informer au préalable quelques proches qui nous sont chers… Et puis le problème étant celui ci : choisir à qui l’annoncer en premier, les décalages horaires, savoir la disponibilité de chacun, ce qui nous semblaient un casse tête insolvable! Heureusement, nous avons imaginé ce petit jeu pour susciter votre curiosité. Pas de jaloux et  tout le monde joue!!! (à part nos parents qui ont eu connaissance du secret, ils tiendront leurs langues! Interdiction de les harceler!!!!!!!!)

Alooors, nous voulons savoir, selon vous, quel est cet Imprévu ?

C’est parti, tous à votre clavier Azerty. Nous vous laissons à tous 3 jours, je répète 3 jours (jusqu’au 11/11 midi heure française) pour faire votre suggestion sur le blog ! et pour le fun, soyez créatif plusieurs réponses sont possibles !

La 2 ème surprise……Les 2 premiers à trouver triiiiiiiiiiiiilllllllllllaannnn (roulement de tambours) auront un petit cadeau !

Rien de gigantesque,  nos sacs étant remplis à raz bord et ils nous faut continuer à les transporter et ouii!!!!!

Sur ce, c’est avec joie, bonheur, chaleur et toutti quantti que l’on vous embrasse chaleureusement !!!

Co and Mat

Publié dans:Non classé |on 8 novembre, 2015 |18 Commentaires »

VERDUN-STRASBOURG-BRUXELLES |
Ein Reise in ein deutschspr... |
Skilaplagne2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tripintheusa
| ROAD TRIP IN AUSTRALIA
| Japon tour